mercredi 23 août 2017

Musiciens traditionnels du Vietnam (Tonkin) - 1931


Des musiciens, mais aussi des danseuses et des chanteurs du Tonkin !
Photographies prises par Paul Pivot pour le compte du musée de la Parole et de du Geste dans le cadre de l'Exposition Coloniale Internationale de Paris en 1931.

Les enregistrement sonores sont en ligne sur Gallica.


lundi 21 août 2017

HENRI HUET - La guerre du Vietnam


Henri Huet est moins connu que Larry Burrows. Peut-être parce qu'il travaillait pour des agences de presse (UPI ou Associated Press), alors que Larry Burrow travaillait pour Life. De l'un, on publiait une ou deux photos pour illustrer un article, alors qu'on publiait de l'autre des reportages complets. Ils sont morts ensemble en reportage, au-dessus du Laos, le 10 février 1971.


dimanche 20 août 2017

Steve McQueen en chaussettes !


La classe, tu l'as ou tu ne l'as pas ! Lui l'avait en toutes circonstances...
(Photos de John Dominis pour le magazine Life, 1963)


samedi 19 août 2017

Quand Stanley Kubrick couvrait un gala de catch


Stanley Kubrick photographe, vous connaissiez déjà. Sinon jetez un coup d'oeil à ce billet.
En 1949, Stanley Kubrick avait 18 ans. Il couvre un gala de catch à Chicago pour le magazine Look.
Brut de décoffrage, sans recadrage, la Bibliothèque du Congrès a mis en ligne ces quelques images.

jeudi 17 août 2017

Dessinateur de guiboles, un petit métier disparu


C'était tout un art. Rendre le galbe d'un mollet, la ligne d'une jambe, la beauté d'un talon... Il y avait bien les mannequins articulés, mais ce n'était bon que pour de vagues esquisses. Non, un vrai dessin de jambe, ça se fait d'après nature et cela nécessite un choix rigoureux.
N'importe quelle modèle ne pouvait pas poser pour Ruskin Williams, l'un des maîtres de l'art des pin-ups.

Crédit photos : Nina Leen pour le magazine Life


mardi 15 août 2017

Le calvaire de la strip-teaseuse aux petits seins (1971)


ACTE 1
Le 20 juin 1971, la "danseuse exotique" Karen Shook (28 ans), plus connue sous son nom de scène de Scarlet O'Hara, descend dans les rues de Chicago pour défendre une noble cause... La sienne ! On n'est jamais mieux servie que par soi-même.
Cela ne sera pas du goût de la police locale qui l'embarquera à l'intersection des rues Rush et Deabron pour tenue inappropriée dans un lieu public. Le Chicago Tribune utilisera cette expression délicieuse, mais intraduisible : "for wearing a dress that exposed her derriere".
Convoquée devant le tribunal le 28 juin 1971, elle expliqua qu'il s'agissait pour elle de protester contre la propension des magazines masculins à se focaliser sur les poitrines (plus imposantes que la sienne ?). La police n'avait pas bien ficelé son dossier. Acquittée pour manque de preuves.
(Voir la brève page 3 dans le Chicago Tribune du 29 juin 1971)

Exposition universelle de Paris 1937 - La construction des pavillons


Je ne connais qu'un seul défaut à Humus, l'archiviste fou de LiveJournal. S'il légende bien les photos qu'il met en ligne (ce qui lui prend un temps fou), il ne les crédite pas toujours (ce qui ne lui prendrait pas beaucoup de temps).

Cette série de photos prises lors de la construction des pavillons de l'Exposition internationale des Arts et des Techniques appliqués à la Vie moderne (Paris - 1937), restera donc anonyme...

Les grandes et belles images sont ICI

lundi 14 août 2017

VADIM KARAN - Photographe documentaire de l'Union Soviétique des années 80


Vadim Kachan, malgré ses faux-airs d'Edwy Plenel, se considère comme un photographe documentaire.
Aurait-il été Français, les esthètes de la photographie subventionnée l'auraient classé parmi les photographes humanistes. Aurait-il été Américain, ils lui trouveraientt des liens avec la photographie sociale de la FSA... Et il serait exposé, emballé dans un discours sirupeux.
Mais, il n'est que Biélorusse, ce qui change tout ! (1)

MUGSHOTS DE LA POLICE DE SYDNEY (Part 2)


Elles s'appelaient Amy, Dorothy ou Jessie. C'étaient de toutes jeunes femmes ou des femmes âgées. Leur point commun ? Toutes ont eu des démêlés avec la police de Sydney dans les années 20. Des affaires de moeurs, des vols, des escroqueries, du vagabondage, des meurtres même. Toutes sont passées devant le photographe officiel pour enrichir les fichiers de la police et de la justice locales.

dimanche 13 août 2017

DANS L'ASSIETTE DES VOISINS 7


L'assiette de la voisine est transparente et décorée, la mienne est blanche. Pourquoi ?

Au menu de cette assiette : 2 autoportraits, les musées d'Allentown, les rubriques que vous attendez (le slip léopard, une paire de fesses en couleurs, une lampe d'art, de la mode minimaliste, de l'architecture d'intérieur), les rubriques que vous vouliez éviter (des bikinis, des ponts, une plongeuse, un relais de chasse écolo, du music-hall et du soft-ball - ça rime), de la vraie culture et de l'art genré (ça rime pas, mais c'est pas grave), de la peinture et de la sculpture, des interludes, la météo de l'hiver et l'intervention sublime d'un débris mitoyen qui précède la 4ème de couverture.

samedi 12 août 2017

Daniel FRASNAY - La femme en France (1957)

J'ai réalisé cette prise de vue en 1957, photographie prise par un trou de serrure : sur la droite l'homme remet sa cravate, la Dame de l'hôtel remet ses bas.

Il aura fallu attendre 2004 pour que le Musée National des Arts et Traditions Populaires fasse l'acquisition de ces tirages. Il n'est jamais trop tard pour bien faire !
La plupart de ces photos illustrent un livre de Georges Simenon - La Femme en France (1959)


Crédit pour toutes les photos et les légendes : Daniel Frasnay

vendredi 11 août 2017

LE SON DE SES SANGLOTS ET DU VA-ET-VIENT DE L'OCÉAN

Jane Fonda dans le rôle de Gloria


— Vous avez des enfants à vous, mesdames ? demanda Gloria, quand la porte se fut refermée.

— Nous avons chacune des filles adultes, répondit Mme Highby.

— Savez-vous où elles sont, ce soir, et ce qu’elles font ?

Elles ne répondirent ni l’une ni l’autre.

— Je peux peut-être vous en donner une vague idée, fit Gloria. Tandis que les nobles âmes que vous êtes sont ici en train d’accomplir leur devoir auprès de gens qu’elles ne connaissent pas, vos filles sont probablement en train de se saouler chez un type quelconque.

lundi 7 août 2017

Les Malestroit, Oudon et leur légende mitoyenne

Une légende colportée depuis le 17ème siècle dit qu'En l'année 1527, les seigneurs d'Oudon (Jean et Julien de Malestroit) furent punis de mort sur la place du Bouffay, après avoir été convaincus de faux monnayage, d'extorsions et d'assassinats."

Coutumes de Toulouse (XVème siècle) - BNF

TZIGANES DES PAYS-BAS (1912-1930)


Dans les pays germaniques, on dit Zigeuners, d'où le titre de ce billet. L'éthniquement correct imposerait d'écrire Roms, pour désigner cette communauté imaginaire et imaginée.


samedi 5 août 2017

Laurent Kronental - Paris et banlieue, souvenirs d'un futur

Espaces d'Abraxas - Noisy le Grand

Des signes de vie... A Paris


Entre 1945 et 1950, Pierre Soulier mène une enquête à Paris pour le compte du Musée National des Arts et Traditions Populaires. Il photographie des centaines d'éléments de décor de boutiques parisiennes.

jeudi 3 août 2017

Des tatouages russes




Le Bruit et l'Odeur au Vème siècle


A CATULINUS HOMME CONSULAIRE, POUR S’EXCUSER DE NE POUVOIR A CAUSE DES INCURSIONS ENNEMIES COMPOSER UN ÉPITHALAME.



Qui ? moi chanter l'hymen en vers fescennins quand je vis au milieu des hordes chevelues, assourdi par les sons de la langue germaine, obligé d'avoir l'air de louer quelquefois ce que chante, bien repu, le Burgonde aux cheveux graissés d'un beurre rance ?
Veux-tu savoir ce qui brise ma lyre ? Effrayée par les rauques accents des Barbares, Thalie dédaigne les vers de six pieds depuis qu'elle voit des patrons qui en ont sept. Heureux tes yeux, heureuses tes oreilles, heureux même ton nez ! car il ne sent pas dix fois le matin l'odeur empestée de l'ail ou de l'oignon. Tu n'as point à recevoir avant le jour, comme si tu étais le vieux père de leur père, ou le mari de leur nourrice, ces géants auxquels suffirait à peine la cuisine d'Alcinoüs.
Mais ma muse se tait et s'arrête, après ce petit nombre d'hendécasyllabes, de peur que, dans ces vers badins, quelqu'un n'aille trouver encore une satire.
Sidoine Apollinaire - Carmen XII  avec le texte latin pour les puristes(avant 469)

Petit bibliographie aléatoire :
Les Oeuvres de Sidoine Apollinaire sur Remacle
Le discours de Jacques Chirac en 1991 sur Youtube
Le clip de Zebda sur Youtube

----

PS : Voilà qui pourrait amuser Cosette de Disons... si son commentaire sort des oubliettes !

Leland Boobé - Artistes de cabarets contemporains (Burlesque)